Orientation sexuelle - Qu’es aquò ?

Parlons orientation sexuelle :

L'orientation sexuelle décrit un mode durable d'attirance (émotionnelle, romantique, sexuelle, ou une combinaison de tout ça) pour le sexe opposé, le même sexe, ou les deux sexes, et les genres qui vont avec. Ces attirances sont généralement décrites comme l'hétérosexualité, l'homosexualité, et la bisexualité. L'asexualité (l'absence d'attirance sexuelle pour les autres) est parfois identifiée comme la quatrième orientation.

Ces catégories sont des aspects de la nature plus nuancée de l'identité sexuelle. Par exemple, certaines personnes utilisent d'autres étiquettes, ou aucune. D'après la Société américaine de psychologie, l'orientation sexuelle renvoie aussi à un sentiment « d'identité sociale et personnelle basé sur ces attirances, sur les comportements qui les expriment, et sur l'appartenance à une communauté de personnes qui les partagent »

Il convient de noter que l'on peut se définir d'après une certain orientation sexuelle, sans que son comportement amoureux ou sexuel ne soit en accord avec l'identité affirmée ; par exemple, de nombreuses personnes s'étant engagés avec des relations avec des personnes des deux sexes à des degrés divers ne se définissent pas comme bisexuelles mais comme « hétérosexuelles » ou « homosexuelles » .

L'orientation sexuelle d'une personne est classée en fonction du sexe du ou des partenaires désirés :

    • hétérosexuelle, si elle porte uniquement et exclusivement sur des personnes de l'autre sexe
    • homosexuelle, si elle porte uniquement et exclusivement sur des personnes du même sexe
    • bisexuelle, si elle porte sur des personnes des deux sexes, à des degrés divers.

Certaines orientations ne sont pas des sexualités effectives, pas « actives » :

      • asexuelle, s’il y a absence d'inclinaison sexuelle particulière.
      • altersexuelle, s’il s’agit du refus de catégorisation sexuelle (spécifiquement dans une sexualité ou orientation ou une autre). 

À l'adolescence, notre vie affective et sexuelle subit de profonds bouleversements. C'est une période d'intense évolution, où l'on ne comprend pas très bien ce qui se passe en nous. Une attirance soudaine pour quelqu'un du même sexe, c'est peut-être une « étape » de cette évolution. Elle peut correspondre à une réelle préférence homosexuelle, à une orientation affective et sexuelle. Ou au contraire, c'est une attirance temporaire, et on passe à autre chose.

Nos préférences peuvent évoluer

On ne se déclare pas un beau matin homosexuel-le ou hétérosexuel-le. Ce n'est pas un choix qu'on fait. Cette orientation se construit en nous, sans que nous en ayons forcément conscience. Elle finit par s'imposer à nous. Alors, pas de culpabilité. Et puis, une orientation affective et sexuelle, ça peut évoluer. On n'est pas enfermé-e-s toute sa vie dans une case « homo », « hétéro » ou « bi ». Il arrive que des personnes hétéros, mariées, qui ont des enfants, s'autorisent, à 40 ou 50 ans, l'amour homosexuel. Et vice versa.

Suis-je normal-e ?
Beaucoup de personnes qui sentent en elles une attirance pour le même sexe ou pour les deux sexes à la fois se posent la question : est-ce que je suis normal-e ?
On est élevé dans une société où, quand le couple est représenté, c'est la plupart du temps un couple hétérosexuel. Les images publicitaires, les fictions, nos repères familiaux et historiques, nous donnent l'impression qu'être normal-e, c'est être hétéro. On présuppose toujours que les autres sont hétéros : quand Tata Jacqueline te demande si t'as un copain ou une copine, c'est toujours à quelqu'un de l'autre sexe qu'elle pense !
Alors quand on est homosexuel ou bisexuel, et qu'on ne rentre pas dans la case, on peut se sentir en décalage et en souffrir.
Il existe des lieux d'écoute où on peut en parler.

Actualités

  • Prochaine permanence le 2 octobre 2017
  • Prochain café-débat sexo le 4 octobre 2017

 

Venez nombreux, on vous attends !


Bonjour à tous,

Nous profitons d'un petit moment pour vous faire connaître un livre nouvellement sorti. Il s'appelle "Quand les cœurs chavirent" de Katy Du'Gwenn.

Vous y découvrirez une histoire, mêlant fiction et quelques bribes de réalité, avec des personnages simplement humains, avec leurs qualités, leurs fragilités, leurs forces, leurs côtés sombres et lumineux. Ainsi, les thèmes abordés s’entremêlent au sein de plusieurs vies qui se croisent.

Aujourd’hui, il nous paraît utile et important de vous présenter ce roman afin d’amener chacun d’entre vous à une réflexion sur des sujets qui restent encore trop dans l’ombre, à mon goût. Ainsi, les thèmes abordés s’entremêlent au sein de plusieurs vies qui se croisent.

Le début de l’histoire s’oriente sur le handicap d’un des personnages principaux et de son entourage. On fait connaissance avec Tania que nous voyons évoluer depuis sa naissance. Comment grandir, aimer et se faire accepter lorsque notre corps ne correspond pas aux standards physiques ?

Ensuite, l'auteur aborde les amours et le couple dans leurs diversités en compagnie de plusieurs personnages s’identifiant autrement qu’hétérosexuels. La bisexualité est présente et les amours plurielles évoquées.

Ainsi, nos personnages principaux comme Tania, Nicolas, Camille sauront-ils se défaire des schémas traditionnels.

 

Ce livre est disponible en numérique chez Cultura, Amazon, FNAC, Chapitre, KOBO...

Agenda

 

Notes cafés-débats

Café sexo du mercredi 12 octobre 2016 :

Nous étions 20 personnes (10h et 10f) au dernier café sexo qui a eu lieu mercredi 12 octobre à l'Espace Diversité Laïcité.

Sujet choisi : Peut-on envisager des relations affectives et sexuelles hors normes au quotidien ? Assumez-vous votre sexualité au travail ? Aborder sa sexualité dans le cadre familial.

Témoignages

Réseaux sociaux

Espace Membres